Cover bande original copie
Cover bande original copie

Crédits :
Paroles - Meryem Saci, BerekYah, Jenny Salgado
Musique - Jenny Salgado
Guitare - André Courcy (compo et perfo)
Musiciens arrangements et programmation : Jenny Salgado

Paroles

As-tu vu tout c’que j’ai vu ?
Posé tes pieds dans mes pas ?
Et t’as cru que je serais perdue sans toi ?
Mais tu m’connais pas
On s’est perdu
Un jour, on se retrouvera
Car si tu ne t’es jamais perdu en toi
Tu ne te connais pas

Meryem Saci (L’Inutile, Soleil) :

“ Inutile va Inutile ‘crase toi
Quand la vie t’bat
Ici-bas, on fait du surplace
Livrés au tic-tac de l’oubli,
Tu restes en sursis jusqu’à ta pause kit Kat
Où tout défile back
Au bruit du clic-clac ”
Mais yoo... c’est qui toi ?
Où est le reflet que tu miroites ?
Qui est à l’écoute des milles voix
Qui observe tes émois ?
Dis-moi ?
MAIS TAIS-TOI ! Laisse-moi !
FERMEZ TOUS vos BOITES !
Partout dans ma tête ou sur cette terre, je rampe ou je boite
On ne m’a jamais tendu un doigt
Encore moins une main
J’ai pris mon courage à deux mains
Quand la mort guettait mon chemin
Sans issue, pendant que le monde me bouscule
Mon être éclaté comme une pustule
Un rien de rien, je marche loin du loin,
Dans le noir de mes lendemains
Sans lumière,
J’ai du gratter mon coeur de pierre contre mon âme
Jusqu’à c’qu’une étincelle s’enflamme
Illuminant le sentier de mon éveil au calme
Je ne suis personne
C’est qui qui me questionne ?
Tends l’oreille,
MY NAME IS “SOLEIL”!

Où sont les survivants ?
Car on est tous en survie !
Qui sera le suivant ici
Dont on fera le suivi ?
Dis-moi qui t’a suivi ?
Dis-moi qui t’a suivi ?
Dis-moi qui t’a suivi ?
Je laisse la place au suivant !
Qui est encore vivant ?
Car on est tous en survie !
Qui sera le suivant
À donner sa vie au suivi ?
Dis-moi qui t’as suivi ?
Dis-moi qui t’as suivi ?
Dis-moi qui t’as suivi ?
Ensemble on est vivants !

BerekYah (M. Paul, assistant de la Dame):

Je ne suis pas le rythme
C’est le rythme qui me suit.
Je ne veux pas lire la suite
La suite, c’est moi qui l’écris.
Des calmars et des huîtres,
Le genre de plat que j’apprécie.
Légende ou pas,
Moi, j’ai des buts précis.
Ici y’a le feu
Et je suis un peu pressée.
Je méprise ce qui me freine
J’ai la migraine face aux être oppressés.
J’rêve une vie pleine
Je vis une vie chienne
Jusqu’à être haut placée.
Chacun sa peine
Chacun son règne
Mère de la ruche est éphémère
La reine sera remplacée.
Une vie d’embûche et de galère
Me rend le sang glacé.
Si j’endure le manque d’air,
C’est que ne cesse mon ascension.
Toucher le sommet les pieds à terre
Requiert de l’attention.
J’ai trop parlé à force de me taire.
Je déterre mes sensations.
Est entaillée l’écorce de plaire.
Mes fruits fleurissent à chaque saison.
Messieurs, mesdames, j’ose vous déplaire
Puisque briller est trahison.
Vous manquez d’air dans la fumée
Où j’ai brûlé mes ambitions !

Où sont les survivants ?
Car on est tous en survie !
Qui sera le suivant ici
Dont on fera le suivi ?
Dis-moi qui t’as suivi ?
Je laisse la place au suivant !
Qui est encore vivant ?
Car on est tous en survie !
Qui sera le suivant
À donner sa vie au suivi ?
Dis-moi qui t’a suivi ?
Ensemble on est vivants !

As-tu vu tout c’que j’ai vu ?
Posé tes pieds dans mes pas ?
Et t’as cru que je serais perdue sans toi ?
Mais tu m’connais pas
On s’est perdu
Un jour, on se retrouvera
Car si tu ne t’es jamais perdu en toi
Tu ne me connais pas...

Jenny (La Dame) :
Alors,
C’est ça, pour sortir d’ici ?
Tu fais d’moi la garce que l’indifférence initie ?
J’run ta prison nommée démocratie
Mais contre quoi ?
Bitch, I don’t need you!
La justice n’est qu’une hérésie
Détrôner l’Afrique, couronner l’Eurasie ?
Le fossé de la fausseté irradie
Néons, néant, non merci
I don’t need you...

Ah ! J’aurais pu faire de toi une Dame...
Mais tu vas nous bitch slap ton âme !
Tu ne feras que planer au-dessus du macadam
What a bam bam!
I got you...on the line
J’perce ta mémoire, injecte l’adrénaline
Vide ton cache, sur ton cash tu te câlines!
La poudre aux yeux ou d’escampette dans tes narines
Bra pa pam pop !
You got me...on your mind
À bout portant ...
Tu voulais jouer l’important ?
Tu t’es collé à moi, tu n’sais pas qui t’es
Collé à moi dans le maquis
J’t’ai dis “ sors-toi de là ! ” et j’t’ai acquitté
Mais tu n’m’as pas quitté...
À bout portant
Qu’est-ce qui pour toi reste important ?
J’t’ai dit qu’là où je vais, c’est en me livrant
J’ai pris le vrai, pas l’enivrant
Combien se sont tirés,
Se sont tirés sur leur divan...

Can’t quit this world
Cause this world is mine
So I give you my story
And I tell you I’m fine
Can’t quit this world
This world is mine
I give you my story
And I tell you I’m fine
We fine, we fine...